dessin (167) texte (43)

2013/03/08

Le caillou




Les gens ne me calculent pas
La plupart bute sur moi sans le faire exprès
J’exécute des roulades plus ou moins chaotiques
Ou dans la chaussure de l’étourdi m’infiltre
Contrariés certains shootent sur mon corps indéterminé
Mon dos pourrait être ma tête
Et mes fesses ma poitrine
Je n’ai ni z’yeux, ni bras
Pourtant j’aurais aimé un jour porter des lunettes
Une chemise
Personne ne m’a peint ou chanté
Ou écrit sur moi un livre
Je n’ai jamais inspiré un poète
Un cinéaste ou un musicien
Ceux qui, par mégarde, m’emportent
Me rejettent au loin bien vite
En me maudissant à haute voix
Parfois des animaux m’avalent
Puis me régurgitent
Je ne suis pas nourrissant
Et n’ai aucune valeur
C’est la raison pour laquelle on me méprise
Ai-je été un jour la cause d’une guerre ?
Et pour me rendre hommage a-t-on élevé d’extravagants édifices ?
Non, ricaneraient les sages
Ce serait totalement stupide
Pourtant, j’ai plus de 100 millions d’années
Et j’ai fait fortuitement le tour de la terre
A plusieurs reprises
Je suis indestructible.

Aucun commentaire: